Un flat dans notre vie ?

A l’origine il y avait l’envie de changer de race.

J’ai toujours connu les lévriers et plus précisément les Sloughis. Cette race était dans ma famille depuis trois générations. Mais elle ne plaisait pas à mon mari. Donc nous avons cherché dans les encyclopédies, le type de chien qui correspondrait à notre style de vie avec des loisirs clairement orientés vers les activités de plein air.

Nous cherchions un chien de taille moyenne, actif et joueur, très sociable avec les gens et ses congénères, facile à éduquer. Après concertation, nous sommes tombés d’accord pour….. le Golden Retriever : un chien pas trop gros, pas trop petit avec une tête sympa et qui nous semblait bien équilibrer. Nous sommes donc partis faire le tour des expositions canines pour prendre contact avec des éleveurs.

Et là, nous sommes tombés en extase devant un grand chien noir aux yeux doux qui quémandait des caresses. Nous avons discuté avec l’éleveuse sur le caractère de cette race: un chien vif, énergique, à l’écoute de son maitre, sociable avec tous. Nous sommes repartis conquis en nous promettant d’attendre la prochaine portée pour acquérir un chiot.

Trop impatients pour attendre, nous avons pris contact avec la centrale canine pour avoir des adresses d’éleveurs. Nous sommes donc allés à Troyes chercher notre premier flat : Paddy du Val des Granges.

Ce fut un chien facile à vivre, un vrai pot de colle à la maison toujours derrière mes baskets. Sociable avec les humains, mais il n’était pas très commode avec les autres mâles. Nous avions  pris beaucoup de plaisir en découvrant ensemble l’agility. J’avais un chien à l’écoute, très régulier dans ses parcours, nous étions parvenus à une harmonie dans le travail mais il est parti trop tôt à l’âge de 8 ans.

Une vie sans chien, c’est impossible mais j’hésitais à reprendre la même race, trop de souvenirs… Après avoir fait le tour de plusieurs expos, nous avons contacté une éleveuse de Golden qui possédait aussi des Flats-Coated Retriever. Lors de la visite de son élevage, les Goldens sont venus nous faire la fête tandis que sa Flat est venue poser sa tête sur mes genoux…un autre Flat viendra remplacer mon Paddy mais pas du même élevage.          Cette fois-ci nous sommes allés choisir notre nouvelle compagne à la Source d’Edesse près de TROYES : ce sera Crystal Spirit (dite Crumble).

 Nous sommes allés au club canin faire l’école du chiot. Toujours prête à jouer avec les copains, rien ne l’impressionne. Nous avons ainsi commencé l’éducation par le biais du jeu et du renforcement positif des comportements.

 En parallèle je lui ai fait passer son TAN (Test  d’Aptitude Naturel). Pour la première fois, j’ai rencontré le monde de la chasse et des passionnés de Field. Les coups de feu? Même pas peur ! et Humm cela sent bon par-là !  Tiens un pigeon ! Un petit plouf pour récupérer l’apportable qui flotte sur l’étang….et hop le TAN est en poche.

Nous avons aussi participé à quelques expositions canines. Au club canin, nous apprenons le minimum pour présenter un chien correctement : faire le triangle devant le juge pour la présentation en mouvement, mettre le chien en statique pour pouvoir faire apprécier sa morphologie, apprendre à le faire trotter correctement…….résultat : des excellents, des RCACIB (Réserve du Certificat d’Aptitude au Championnat International de Beauté), un meilleur de race à la Régionale d’Élevage. Là c’est le travail de l’éleveur qui est  mis en valeur. Et je prends beaucoup de plaisir à échanger avec le public sur le chien et notamment le Flat. Crumble, elle, fait la fête à tous les passants avec des léchouilles et une queue en hyper activité : une vrai VRP pour la race. 

Mais mon fil rouge reste l’agility. Nous travaillons dur pour nous harmoniser sur le parcours.

Voilà le pourquoi, un Flat c’est un amour de chien vif, bien dans sa tête, toujours partant quel que soit l’activité et très proche de son maitre.

Sylviane.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other